Illusionary Exile

llusionary Exile est le tout dernier album composé par Julie Lambert. Il sera disponible fin juillet 2020. Pour le commander, cliquer ici.
Après le report du concert de présentation de l’album (mai 2020, à l’Atelier du Néez) en raison de la crise sanitaire COVID 19, de nouvelles dates sont désormais confirmées.
Ce répertoire se donne en trio, quatuor ou quintet, géométrie variable suivant les conditions avec Pascal Ségala (guitare et co-arrangement), Antoine Perrut (saxophone), Laurent Chavoit (contrebasse), et Fabrice Seny-Couty (batterie).
Interview + extrait le 8 juillet sur la page Facebook et la chaîne YouTube de Version Live
En solo le 12 juillet sur la page Facebook et la chaîne YouTube de Version Live

Présentation du CD et distribution aux souscripteurs le 28 juillet à Aquiu, rue Carnot, Pau
En quintet le 6 novembre 2020 à Episcènes (Bizanos)
En quintet le 14 novembre à la salle MDA (Tarbes)

Julie Lambert est américaine, née à New York, grandit dans un environnement musical. (Ses parents chantent). Sa mère fan de Ella Fitzgerald entonne les chansons de son idole toute la journée, son père est baryton dans un chœur Barbershop (chants polyphoniques précurseurs du jazz).

Intriguée, curieuse et aventureuse, Julie apprivoise les touches noires et blanches du piano familial. Elle suit pendant dix ans une formation classique. Après sa première scène de chanteuse soliste à 7 ans, elle participe à plusieurs Variety Shows en chantant et dansant, puis tient des rôles principaux dans des comédies musicales.

Elle n’a de cesse d’améliorer son art en travaillant sa voix avec des cours de chants lyriques, et elle est admise à la Crane School of Music (Université de l’état de New York). Diplômée (mention très bien) en pédagogie musicale en 1991, elle se tourne vers la création en composant des chansons inspirées du Folk et du Jazz, les icones de folk Joni Mitchell, Rickie Lee Jones sont ses influences principales.

«La chanson m’attirait pour ce qu’elle permet en proximité avec le public, de se livrer, de partager l’émotion. Tandis que le jazz et la comédie musicale , la danse et notamment les claquettes, sont comme autant de costumes à mettre pour se réjouir sur scène et s’amuser, et me permet une complémentarité avec la veine folk / chanson réaliste. La composition m’est venue plus de dix ans après avoir apprivoisé la scène.»

Assoiffée de découvertes, elle s’envole pour l’Europe. Elle joue dans la rue en Allemagne, au Danemark et Suède où elle passe quelques mois avant d’arriver en France et s’installe dans le Sud-Ouest. Elle donnera naissance à 4 enfants. Au fil du temps, elle se fait connaître auprès de plusieurs structures culturelles au Pays Basque et en Béarn. Elle collabore à plusieurs projets musicaux (Folk, Jazz, Country et Electro), se construisant un public au travers des scènes, des salles et des festivals.

Julie est engagée dans son art et ses idées : l’écologie, la paix dans le monde, la fin des peuples opprimés sont des valeurs qu’elle souhaite défendre dans ses chansons et dans sa vie.

ENREGISTREMENTS STUDIO, PRODUCTIONS de CD

Trois albums de compositions originales :

Juillet 2020 : « Illusionary Exile » avec Pascal Segala (guitare) et Laurent Chavoit (contrebasse). Pour le commander, cliquer ici.

2015 : EP « Julie Lambert/ Moth » 5 titres en collaboration avec Thierry Moinet. Produit en partenariat avec l’association AMPLI à Billère.

2008 : CD 14 titres « Heart Stone » produit par Studio 3e Oreille à Orthez. 14 titres. Composition, arrangements vocaux, instrumentation (percussions, guitares, violon, tampoura) et participation arrangement, co-production.

Disponible auprès de Julie et sur toutes les plateformes digitales, par ex : https://open.spotify.com/album/2vu1jP16yHpg5tVzwoz0YD

2000 : CD 10 titres « Mother Tongue » produit par Shoestring Productions (NY) et Kultulan (Pays Basque) 10 titres.
Un extrait sur https://soundcloud.com/julie-ann-lambert/06-father-orion